Retour à la page d'accueil

Investissement locatif pour jeunes actifs : où acheter en 2022 ?

Investir dans l’immobilier, le bon plan pour les jeunes
Partager l'article :

Jeune actif, l’immobilier vous fait rêver mais vous pensez qu’il est encore trop tôt pour vous lancer ? Détrompez-vous ! Être jeune est un bel avantage pour débuter l’aventure de l’investissement locatif.

Mais comment être certain de faire le bon choix ? Comment savoir où acheter en 2022 ? Tout dépendra de votre projet. Outre vous donner une liste de villes où il fait bon vivre cette année, nous vous livrons ici des pistes pour investir sereinement dans le bien qui maximisera votre rendement immobilier !

Pourquoi faire un investissement locatif en 2022 ?

Selon une étude IFOP, 17 % des jeunes pensent qu’investir dans l’immobilier locatif est un « privilège » et 10 % considèrent qu’il s’agit d’un « signe de richesse ». Or, rien n’est moins vrai. Investir jeune permet de se créer un patrimoine solide et sûr, et de faire fructifier son épargne.

Effet de levier et investissement immobilier

Un investissement boursier sera difficilement finançable par un prêt bancaire. Vous pourrez y investir votre épargne mais il est rare que cette dernière soit très importante si vous êtes jeune.

Investir dans la pierre, une valeur refuge, est tout à fait différent. Une banque vous suivra plus aisément. Vous bénéficierez ainsi de ce que l’on nomme « l’effet de levier » pour poser la première pierre de votre patrimoine.

Mais comment savoir quelles villes sont particulièrement attractives cette année ? Le collectif Villes et villages où il fait bon vivre a dressé son palmarès 2022. Les grands gagnants sont :

  • Angers
  • Annecy
  • Bayonne
  • La Rochelle
  • Caen
  • Le Mans
  • Nice
  • Lorient
  • Brest
  • Rennes

Outre ce classement général, nous vous proposons un ensemble de questions visant à déterminer le lieu idéal pour investir selon votre projet.

Où effectuer un investissement locatif en 2022 ?

Villes préférées des français en 2022

Le rendement locatif est le premier critère que vous devez étudier. En effet, si, à l’achat, les prix des biens peuvent s’envoler dans certaines villes, le montant des loyers est quant à lui bien souvent plafonné. Il sera alors bien plus difficile pour un investisseur de rentabiliser son opération immobilière.

Le rendement brut d’un investissement locatif se calcule par :

Le loyer annuel divisé par le prix d’achat du bien et des travaux éventuels.

Or, pour qu’un projet financé sur 20 ans avec 10 % d’apport soit rentable, il faut que son rendement brut soit de 8,5 %. Si votre rendement est moindre, vous perdez de l’argent tant que votre crédit n’est pas remboursé. S’il est supérieur, votre projet s’autofinance, voire vous permet de dégager un bénéfice. À vos calculatrices !

Les questions à vous poser avant d’investir dans l’immobilier locatif

Outre le calcul du rendement brut de votre investissement, d’autres questions doivent nourrir votre réflexion avant de vous lancer.

  • De combien de temps je dispose ? Si vous vous occupez vous-même de votre investissement, mieux vaut acheter près de chez vous. En revanche, si vous déléguez la gestion de votre bien à une société extérieure, vous pouvez viser plus loin. Dans tous les cas de figure, ne vous laissez jamais emporter par vos émotions. Faites des choix rationnels en connaissant parfaitement votre terrain de chasse.
  • Dans quel type de bien dois-je investir ? Tout dépendra de votre objectif. Les rendements locatifs seront plus élevés avec un immeuble de rapport, un appartement étudiant ou encore un bien destiné à de la colocation. En revanche, si vous souhaitez un bien à très forte valeur patrimoniale, vous devrez viser différemment.
  • Dois-je m’orienter vers le neuf ou vers l’ancien ? Si les travaux ne vous font pas peur, vous pourrez très certainement effectuer de belles affaires dans l’ancien durant les années à venir (encadrement des loyers, interdiction de mettre les passoires thermiques à la location dès 2028, etc.). Un achat dans le neuf sera quant à lui plus onéreux mais les frais de notaires seront moindres. Une décision à étudier au cas par cas selon votre projet.
  • Quelle est la tension locative de la ville ? Si vous dénichez le bien idéal mais que personne ne souhaite le louer, vous risquez de rater votre coup ! Pour éviter cet écueil, nous vous conseillons d’observer attentivement la tension locative sur les petites surfaces. Ce sont en effet bien souvent les plus rentables en termes d’investissement locatif. Pour ce faire, diviser simplement le nombre d’étudiants et de jeunes actifs présents dans la ville que vous visez par le nombre de T1 et de T2 disponibles.

Les villes moyennes : la solution pour investir dans le locatif ?

L’évolution patrimoniale dans les villes moyennes est positive. La généralisation du télétravail et le développement constant de nouvelles infrastructures jouent pleinement en leur faveur. De plus, vous aurez très certainement moins de concurrents si vous souhaitez y acquérir un bien. Vous pourrez ainsi plus de marges de négociation et plus de temps pour peaufiner votre projet. Votre investissement y sera, de fait, moins risqué. N’hésitez pas à contacter nos équipes pour obtenir tous nos conseils et réaliser de jolis coups en termes d’investissement locatif !