Retour à la page d'accueil

Assurance de prêt immobilier : quel impact sur le coût total de votre crédit ?

Comment alléger son assurance de prêt immobilier
Partager l'article :

Futurs acquéreurs, avez-vous pensé à votre assurance de prêt immobilier ? Si ce n’est chose faite, il vous faut vous y intéresser de près car cette dernière influe sur faisabilité de votre projet.

En effet, elle peut représenter jusqu’à un tiers du coût total de votre crédit ! Les banques la demandant presque systématiquement, cette dépense n’est pas à prendre à la légère. Heureusement, vous pouvez la négocier et l’optimiser afin de ne pas obérer votre rêve de devenir propriétaire. Découvrez toutes nos solutions pour appréhender cette question le cœur léger !

Qu’est-ce que l’assurance de prêt immobilier ?

L’assurance de prêt immobilier n’est techniquement pas obligatoire lors de la souscription d’un crédit. Cependant, dans les faits, votre banque l’exigera très souvent avant de vous donner son accord. En effet, c’est elle qui vous couvrira en cas d’impossibilité de remboursement, payant les échéances à votre place.

Quelles sont les garanties couvertes par l’assurance ?

L’assurance de prêt immobilier est donc pratiquement incontournable. Elle vous protège de différents aléas pouvant affecter votre capacité de remboursement tels que les cas de :

  • Décès
  • Invalidité permanente totale (IPT) ou partielle (IPP)
  • Incapacité temporaire totale (ITT)
  • Perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA)
  • Chômage

Le degré de votre couverture influera bien entendu sur le coût de votre assurance. Il n’est cependant pas le seul critère à prendre en compte.

Le meilleur type d’assurance de prêt immobilier pour votre profil

Comment choisir votre assurance de prêt immobilier au meilleur prix ?

Le coût de l’assurance de prêt immobilier pouvant peser lourd sur le montant total de votre crédit, il convient de l’optimiser au mieux. Il vous faudra alors procéder à un jeu d’équilibriste entre le niveau de garanties souhaité et le prix que vous êtes prêt à payer.

Votre organisme d’assurance prendra en compte certains critères afin de vous proposer une offre adaptée. Il s’agira notamment des délais de franchise de la garantie ITT ou encore de l’irrévocabilité ou non des garanties.

Par ailleurs, sachez que les taux de votre assurance peuvent varier selon la méthode de calcul employée. L’organisme assureur peut en effet vous proposer une assurance reposant sur :

  • Le capital emprunté
  • La base du capital restant dû

Si vous optez pour cette seconde option, vos frais seront plus élevés en début de contrat mais iront décroissants par la suite. Attention toutefois ! Si vous souhaitez revendre rapidement, cette solution ne sera pas adaptée à votre projet.

Le niveau de couverture influe sur le coût de votre assurance

Votre niveau de couverture est également un point important à prendre en compte. Celui-ci doit être de 100 % pour un bien donné. Si vous achetez seul, la question ne se pose donc pas.

En revanche, si vous achetez à plusieurs, le taux de couverture de chacun pourra correspondre à son apport dans le projet. Vous pouvez ainsi répartir les quotités (c’est-à-dire les parts de capital couvert) selon un schéma 70/30%, 50/50%, 60/40%, etc. Vous pouvez également être tous couverts à 100% pour plus de sérénité (mais également plus de frais).

Profils à risque, comment minimiser les coûts de son assurance de prêt immobilier ?

Si l’assurance considère que vous avez un profil à risque, elle peut vous proposer un contrat plus coûteux. Différents facteurs, tels que votre profession, vos loisirs (notamment si vous pratiquez des sports extrêmes), et enfin votre état de santé (âge, antécédents médicaux, hygiène de vie, etc.) détermineront votre type de profil.

Si vous présentez un risque de maladie ou de décès accrus, sachez que vous pouvez demander la convention AERAS (Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé). Il vous faut toutefois avoir moins de 70 ans pour pouvoir y prétendre.

Enfin, si vos habitudes ne plaident pas en votre faveur, notamment si vous fumez, vous pouvez souscrire à une assurance groupe. Votre hygiène de vie n’entrera alors pas en ligne de compte. Vous aurez ainsi plus de chances d’accéder à un contrat moins coûteux qu’une assurance individuelle.

Bon Plan : La possibilité de changer de contrat d’assurance pour optimiser les coûts

Depuis la loi Lagarde de 2010, il est possible de choisir son assurance, indépendamment de la banque qui vous accorde votre prêt immobilier. En 2014, la loi Hamon est allée un peu plus loin, permettant de changer d’assurance lors de la première année de contrat. Depuis 2018 enfin, la loi Bourquin vous permet de changer de contrat tous les ans (à la date anniversaire), si tant est que les garanties soient égales ou supérieures à votre contrat initial.

Vous êtes donc ainsi en mesure de faire jouer la concurrence afin d’obtenir un contrat au meilleur taux ! Nos équipes seraient ravies de vous accompagner sur ce point, en vous donnant toutes les clés pour négocier au mieux le coût de votre assurance de prêt immobilier.