Retour à la page d'accueil

Comment négocier une offre d’achat immobilier ?

Toutes nos astuces pour négocier une offre d’achat immobilier
Partager l'article :

Votre cœur frémit une fois la porte passée, des étoiles scintillent dans vos yeux et vous voyez déjà le buffet de votre tante Adela dans un coin du salon ? Nul doute possible, c’est bien lui.

Ce bien est celui que vous attendiez pour y passer quelques (belles) années. Mais pas si vite ! Avant de faire vos cartons, reste une étape cruciale et délicate à passer : séduire le vendeur et emporter la mise. Or cela n’est pas toujours chose aisée. Voici quelques conseils pour négocier une offre d’achat immobilier dans les meilleures conditions.

Évaluer la concurrence avant de négocier une offre d’achat immobilier

Comme pour toute négociation, votre offre dépendra avant tout de la concurrence. Si plusieurs personnes sont déjà intéressées, il vous faut à tout prix faire la différence. Si au contraire, personne ou presque ne s’est positionné depuis un moment, vous avez une marge de négociation.

La première chose à faire est donc de vous renseigner sur le marché local. Comparez votre proposition à l’aune d’offres similaires dans le quartier. Étudiez également le prix au mètre carré dans votre secteur, en tenant compte des spécificités du bien que vous convoitez (exposition, étage, balcon, état général, etc.). Interrogez l’agent immobilier :

  • Depuis combien de temps le bien est-il en vente ?
  • Quel est le voisinage ?
  • Existe-t-il une copropriété ?

Tous ces éléments vous permettront de savoir si vous pouvez ou non négocier une offre immobilière à la baisse. De plus, gardez en tête que votre agent souhaite également conclure la vente. N’hésitez pas à lui demander son avis sur une éventuelle négociation.

Exprimer des réserves constructives sur le bien</h3>

Certes vous avez eu un coup de cœur, mais il va falloir user de stratégie pour négocier une offre d’achat immobilier. Tout d’abord, tentez de rester neutre autant que faire se peut. Si vous vous extasiez sur le moindre détail, le vendeur sera peut-être moins enclin à baisser son prix. Tout au contraire, et bien que cela puisse être un exercice difficile, essayez de souligner ce qui vous pose souci.

Le voisinage est-il bruyant ? L’ascenseur est-il souvent en panne ? Des mises aux normes sont-elles nécessaires ? Une voie de chemin de fer ou une route à grande vitesse passent-elles à proximité ? Le quartier est-il sécure ? Autant de questions à poser au vendeur pour justifier un rabais. Usez toutefois de subtilité et de bienveillance. L’actuel propriétaire du bien ne doit en aucun cas douter de votre motivation !

Vous pouvez, par ailleurs, mettre en avant les éventuels travaux à prévoir. Utilisez pour cela les diagnostics que le vendeur est obligé de vous fournir. N’hésitez pas à négocier le prix du bien si des travaux de rénovation énergétiques sont nécessaires. Ces derniers sont, en effet, extrêmement coûteux.

Empathie pour le vendeur, la clé d’une négociation réussie

Rassurer le vendeur : la clé pour négocier une offre d’achat immobilier

Tenter de négocier une offre d’achat immobilier ne s’envisage que dans des conditions favorables. Si le bien est en vente depuis quelques jours à peine et que plusieurs personnes ont déjà témoigné leur intérêt, l’avantage sera clairement à la faveur du vendeur. Nous vous déconseillons donc de demander une baisse de prix !

Votre objectif sera, tout au contraire, de rassurez ce dernier et de faire la différence. La plupart du temps, le propriétaire vend pour acheter un autre bien. Se tromper sur l’acquéreur mettra ainsi en péril ses futurs projets. Votre but est donc de lui prouver qu’il ne prend aucun risque avec vous. Le plus simple (et le plus efficace) est de lui montrer des documents prouvant vos capacités de financement. Demandez une attestation à votre banque, ou à votre organisme de financement, et apportez-la lors des visites. Ne montrez, en revanche, aucun document personnel.

Comprendre les besoins du vendeur et jouer la carte de l’empathie

Une transaction immobilière est avant tout une histoire humaine. L’actuel propriétaire des lieux y laisse une tranche de vie. Il s’est très certainement investi dans ces murs et y possède de nombreux souvenirs. Si vous souhaitez négocier une offre d’achat, il est ainsi important de faire preuve d’empathie afin de vous attirer les bonnes grâces du vendeur.

Ne critiquez jamais le bien de façon virulente. Préférez au contraire la critique positive, visant à en révéler tout le potentiel. Jouez la carte de la proximité en vous projetant avec plaisir dans ce nouveau cadre de vie. Enfin, intéressez-vous aux futurs projets du propriétaire (est-il pressé de vendre ou non ?). Cela vous donnera des billes pour votre négociation éventuelle.

Si vous souhaitez plus d’éclairages sur ce point fondamental de votre recherche immobilière, nos équipes seront ravies de vous aider à préparer votre négociation au mieux. N’hésitez pas à nous contacter !